Depuis quelques jours, nous recevons environ 50 mails par jour nous invitant à des ventes privées dans à peu près tous les magasins de la planète, sur internet et dans la vraie vie! Et demain matin, ce sera le lancement officiel des soldes! Difficile de résister à l’appel de toutes ces bonnes affaires!

En tant qu’ancienne acheteuse compulsive et shoppeuse avertie, je partage ici mes conseils (que j’espère avisés) pour ne pas rentrer d’une journée de soldes avec des choses que vous ne porterez jamais et qui resteront au fin fond de votre placard jusqu’à ce que vous les donniez à une oeuvre de charité (ça c’est de l’argent bien dépensé, n’est-ce-pas?!).

Préparer la bataille

Si, comme moi, vous avez fait une Ecole de Commerce, vous avez sûrement lu le livre « L’Art de la Guerre » de Sun Tzu. On y apprend par exemple que « Qui connaît son ennemi comme il se connaît, en cent combats ne sera point défait. »

Quelques jours avant les soldes (ou une virée shopping), faites le point de votre garde-robe:

  • Quelles sont vos pièces préférées?
  • Celles que vous portez constamment?
  • Celles que vous ne portez jamais? Et pourquoi: elles ne vous vont pas? elles ne vous plaisent plus? ce n’est pas votre style? vous n’avez pas ou peu d’occasions de les mettre?
  • Quels sont les essentiels qui vous manquent (un trench, une marinière, des escarpins noirs, un perfecto en cuir…) et qui vous aideraient à avoir une garde robe plus cohérente?
  • Quelles sont les pièces que vous avez en 10 exemplaires et donc vous ne vous lassez pas?
  • etc.

Soyez honnêtes avec vous-mêmes et sans concession!

Lorsque j’ai fait le point de ma garde robe, j’ai réalisé que j’avais 30 paires d’escarpins absolument magnifiques mais si peu d’occasions de les porter (je travaille debout donc hors de question de les porter la journée et le soir, je suis plutôt verre en terrasse avant de rentrer en vélo plutôt que soirée de gala avec chauffeur privé). J’ai donc gardé les 5 paires essentielles, de préférence intemporelles et faciles à porter (couleurs neutres, talons raisonnables), j’ai vendu les autres, et je m’interdis de craquer pour une nouvelle paire qui ne me sera d’aucune utilité. A la place, je préfère acheter une paire de baskets stylées et confortables ou des boots sympas que je pourrais porter en toutes occasions!

De même, j’ai réalisé que je ne portais quasi jamais de couleurs vives. Je les adore et j’ai de très jolies pièces avec des couleurs néons, mais le fait est qu’au quotidien, je ne porte que du noir, du blanc, du gris, du rose poudré, du bleu marine et du kaki. Tout ce qui sort de cette gamme de couleur ne sera sûrement pas porté, ou du moins pas assez pour justifier un achat. J’en ai gardé quelques unes pour des occasions particulières (une jolie robe pour les mariages, un top d’été rose fuchsia…). Les autres pièces ont été vendues. Et surtout je n’en achète plus!

Je termine cette séance de face à face avec ma garde robe en me faisant une liste de ce que j’ai le droit d’acheter qui me sera vraiment utile dans mon quotidien (et pas pour monter les marches à Cannes. Ou qui m’irait si j’avais 30 cm de jambes de plus. Ou 10 kg en moins dans chaque fesse).

Je ne suis autorisée à m’acheter que ce qui me va et ce dont j’ai besoin maintenant (pas après un régime ou pour l’hiver 2018) et qui me sera utile dans la vraie vie!

Si vous êtes, comme moi, une personne visuelle, aidez-vous en vous faisant des listes en images ou des tableaux Pinterest. Quand je suis dans un magasin et que je doute, je sors mon téléphone et je regarde cette liste en me demandant si les escarpins rouges à talons vertigineux que j’ai dans les mains figurent sur ma liste.

Non? Je repose sans regret ni remord! Et j’essaie de trouver un joli jean brut, un slim noir ou un pull confortable qui m’accompagneront dans ma vie de tous les jours!

Voici ma liste pour les prochaines soldes, pour vous inspirer!

Liste shopping.001

Se demander « What would Jesus do? »

J’ai vécu aux états-Unis dans un état très (très très) croyant. Du genre où on vous distribue des Bibles dans la rue en vous bénissant sans que vous n’ayez rien demandé!

Et à chaque fois qu’une personne se posait une question existentielle, un conseiller spirituel lui demandait de se poser la question « what would Jesus do?’, soit « qu’est-ce-que Jesus ferait (s’il était à ta place)? ».

Le rapport avec nos moutons? Evidemment, on ne va pas se demander ce que Jesus ferait au rayon chaussettes du Monoprix, parce qu’il a sûrement bien mieux à faire…

Par contre, vous pouvez vous demander ce que votre Dieu ou votre Déesse de la Mode ferait s’il était à votre place. Je m’explique: pour ma part, je suis une grande fan de plusieurs bloggeuses, célébrités ou proches dont je trouve le style absolument impeccable en toute situation. Jamais de faute de goût, toujours au top, la perfection Modesque!

Personnellement, mes « Déesses » de la Mode sont Alexandra PereiraJulie Sariñana, Negin Misalehi, Emmanuelle Alt, Meleponym,  et bien d’autres…

Et désormais, lorsque je suis dans les magasins, je me demande toujours si ces personnes achèteraient / porteraient la pièce que je m’apprête à acheter. Je me fais également un dossier de photos sur mon téléphone toujours utiles en cas de doute!

Icones Mode.001

Croyez-moi, ça marche super bien! Pour les hommes comme pour les femmes! Est-ce que Mariano Di Vaio achèterait ce polo pas très bien coupé ou d’une couleur douteuse, même à -70%? La réponse est non, vous le savez très bien. Reposez-moi ce polo hyper soldé et allez vous acheter une belle pièce intemporelle que vous adorerez porter! Un polo à 10€ que vous ne porterez pas, ou qu’une seule fois pour passer la tondeuse histoire d’apaiser votre conscience, c’est toujours 10€ de trop de dépensés!

Anticiper les erreurs

N’achetez que dans des enseignes qui proposent un remboursement intégral si vous changez d’avis, sans vous poser de question.

Parce que dans la vie comme dans la Mode, on peut se tromper. Fatigué(e)s, après 3 heures de shopping, les pieds en feu et le ventre qui crie famine, on a l’impression d’avoir trouvé la pièce de nos rêves. Une fois rentrée à la maison et reposée, on l’essaie de nouveau et là, c’est le drame!

La petite robe parfaite s’est transformée en sac à patate. Les escarpins qui nous faisaient une silhouette d’enfer nous coupent littéralement les orteils en deux. Bref, on regrette notre achat.

Et rien de plus désagréable que de se voir annoncer « pas de remboursement, que des avoirs valables 6 mois ». A moins que ce soit votre enseigne fétiche, vous vous retrouverez à prendre n’importe quoi en échange ou… à ne jamais y retourner et à perdre l’argent que vous avez si durement gagné!

Privilégiez les enseignes qui vous remboursent sans essayer de nous refourguer n’importe quoi à la place. Vous pourrez y rendre ce que vous regrettez d’avoir acheté. Et faites-le! Ne vous sentez pas coupable. N’ayez pas peur d’aller demander un remboursement.

Avant, je me disais qu’on allait me juger, que ça allait être compliqué, que j’allais perdre du temps. Alors je n’osais pas et je gardais des vêtememts que j’avais achetés par erreur de jugement. Maintenant, je ne me pose plus de question, je rends ce qui ne me convient pas à 100%, ce que je ne porte pas immédiatement, ce que j’ai l’impression d’avoir payé trop cher, ce qui ne me va pas vraiment bien. Certaines enseignes comme Zara, Gap, Promod… ne vous demandent absolument rien à part de mettre votre carte bancaire dans le TPE pour vous la recréditer alors vraiment, n’hésitez plus!

Certaines enseignes, comme The Kooples ou Comptoir des Cotonniers, ne proposent que des avoirs dans leurs boutiques, mais sont obligées de vous rembourser si vous avez acheté sur leur corner dans les grands magasins (Printemps, Galeries Lafayette, BHV…). Je privilégie toujours les grands magasins plutôt que les boutiques propres pour cette raison!

Se fixer des limites

Dans un passé pas si lointain, je partais le premier jour des soldes sans aucune limite. J’achetais tout ce qui me plaisait, sans vraiment réfléchir ni faire le point. Même si cela devait me mettre dans des situations financières inconfortables ou me forcer à manger des coquillettes et me priver de sortie pendant 3 mois. Ou me faire appuyer sur la touche « crédit » de ma carte bancaire. Le mal absolu!

J’ai appris à me fixer des limites et je vous explique ma technique!

Je me fixe plusieurs budgets: un budget général (disons 300€ pour les toutes les soldes) puis des sous-budgets par type d’achats. Par exemple, 100€ en vêtements, 50€ de cosmétiques, 100€ en chaussures et 50€ en lingerie. Si vous êtes très courageux(ses), vous pouvez pousser le bouchon encore plus loin en allant retirer la somme de votre budget global, la placer dans une enveloppe et… quand c’est fini, c’est fini!

J’ai testé et c’est très efficace! D’une part parce que l’on visualise vraiment l’argent partir (ce qui n’est pas vraiment le cas quand on utilise une carte bancaire et qu’on tape un code…) et d’autre part parce qu’on est ainsi sûr(e)s de ne pas dépasser son budget, même d’un euro!

Et si vous dépassez votre budget chaussure de 50€, cela vous forcera à oublier les cosmétiques. Pas de triche!

Ne pas avoir peur de dépenser

Ce dernier conseil peut vous paraître contre productif mais c’est l’un des meilleurs conseils que je peux vous donner.

Il y a encore quelques années (mois?), j’avais un dressing rempli à ras bord de fringues de marques de fast fashion, que j’avais payé quelques euros par-ci ou par là. Des chemises en jean à 29€, des chaussures à 39€, des vestes en cuir à 109€… Mais mis bout à bout, cela représentait des sommes folles (3 chemises en jean à 29€, 5 t-shirts à 19€, 2 vestes en cuir à 109€, 10 paires d’escarpins à 39€ et 2 sacs en simili cuir à 19€… ça fait tout de même plus de 800€!).

En plus, en faisant le tri, j’ai réalisé que la plupart de ces vêtements avaient mal vieillis, étaient mal coupés, étaient boulochés, troués, avaient rétrécis, ressemblaient à des serpillères…

Aujourd’hui, j’ai peu de pièces, mais relativement chères parce que de bonne qualité. Au lieu d’avoir 3 perfectos en cuir Zara,  j’ai une seule veste en cuir The Kooples achetée -50% aux soldes, certe, mais toujours aux alentour de 350€. Elle est super bien coupée, le cuir est souple mais épais, je l’adore! Pareil pour les pulls. Plutôt que d’avoir 10 pulls pas chers qui vont mal finir, j’ai 4 pulls en cachemire de très bonne qualité et super bien coupés. Bref, j’investis!

Et acheter moins, mais mieux, ça permet d’y voir plus clair dans son dressing, de gagner de la place, d’avoir un style plus pointu et de réfléchir à deux fois avant de craquer!

Voilà! J’espère que ces conseils vous seront utiles! Faites de bonnes soldes!

Prenez bien soin de vous!

 photo SignatureMarion_zps8eb40d80.png
Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page

4 Comments on 5 Astuces pour ne pas acheter n’importe quoi aux soldes!

  1. Sur un petit nuage
    21 juin 2016 at 16 h 42 min (1 année ago)

    Coucou ma belle, très bon article, avec de bons conseils (j’en reprends certains aussi sur mon article, mais en même temps, ils semblent logiques ;))

    Par contre, contrairement à toi, moi je ne suis pas prête à beaucoup dépenser pour certaines choses. Probablement parce que je ne garde pas longtemps les pantalons et chaussures. Même des grandes marques ne font en général qu’une seule saison :s.
    Chacune son approche à ce niveau 😉

    A +
    (et bonnes soldes)

    Répondre
    • Marion
      23 juin 2016 at 10 h 20 min (1 année ago)

      Bonjour Virginie! En effet, les grands esprits se rencontrent! On est toutes prêtes pour affronter cette grande épreuve psychologique que sont les soldes! 😉
      Je peux dépenser beaucoup pour une pièce durable (veste en cuir, veste en jean, chapeau, sacs à main, bijoux…) mais effectivement, pour les jeans, les chaussures ou les débardeurs d’été, je ne craque pas le budget! Je sais que ça ne durera pas de toute façon! Par contre, comme je réduis au maximum mes achats chez les fast retailers (H&M, Primark, New Look…) par éthique, ça devient compliqué!
      Bonne soldes à toi et à très vite!

      Répondre

2Pingbacks & Trackbacks on 5 Astuces pour ne pas acheter n’importe quoi aux soldes!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *