J’ai testé l’épilation laser au Centre Laser Lyon: avis, prix, douleur, résultats, nombre de séances, choix du médecin

Vous n’en pouvez plus des épilations douloureuses à la cire? De devoir prévoir une séance chez l’esthéticienne avant un weekend dans le Sud ou de vous raser à la va-vite avant un rencard? Pareil. Alors j’ai (enfin) décidé de tester l’épilation au laser! Et je vous raconte tout!

épilation définitive laser jambes

Tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer…

Epilation au laser: comment ça marche? Quelle différence avec l’épilation à la lumière pulsée?

L’épilation au laser et l’épilation à lumière pulsée (IPL ou « flash ») sont souvent confondues car elles reposent sur la même technique: la projection d’un faisceau de lumière qui va être capté par la mélanine du poil (le pigment noir) puis transformé en chaleur pour le détruire dès la racine.

Mais alors, c’est la même chose? Pas vraiment: alors que la lumière pulsée utilise une lumière « polychromatique » (plusieurs longueurs d’ondes), le laser n’utilise qu’une seule longueur d’onde (il est « monochromatique »).

Toutes ces histoires de spectres, c’est bien gentil, mais concrètement, je choisis quelle méthode? 

Comment choisir entre le laser et la lumière pulsée?

  • L’efficacité: l’IPL (la lumière pulsée) fonctionne avec un spectre plus large, c’est-à-dire moins ciblé que le laser. Il est donc moins “efficace”
  • Le prix: le tarif d’une séance d’épilation au laser est en moyenne plus chère qu’une séance d’épilation à la lumière pulsée
  • La durée du “traitement”: il faut en moyenne moins de séances de laser que de séances de lumière pulsée pour des résultats satisfaisants. La différence de prix à la séance s’annule donc en général sur la durée du traitement…
  • La sécurité: l’épilation au laser comme l’épilation à la lumière pulsée doivent être réalisées exclusivement par un docteur en médecine, diplômés des DUI des lasers en dermatologie ou DIUE des lasers médicaux. Dans les faits, de nombreux instituts font pratiquer des séances d’épilation à la lumière pulsée par des esthéticiennes, sans supervision d’un médecin…
  • La douleur: l’épilation au laser me semble plus douloureuse que celle à la lumière pulsée (c’est mon avis personnel, rien de scientifique là-dedans, juste mon ressenti!), mais la bonne nouvelle, c’est que comme elle est réalisée par un médecin, il peut vous prescrire une crème anesthésiante pour les zones les plus sensibles (le maillot par exemple…)

Mon expérience d’épilation à la lumière pulsée

Comme vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, j’ai eu recours il y a quelques années à l’épilation à la lumière pulsée dans un institut bien connu à Lyon. Evidemment, vous vous doutez bien que si j’ai aujourd’hui recours à l’épilation laser pour les mêmes zones (j’avais traité le maillot et les aisselles), c’est que cela n’a pas fonctionné sur moi. DU TOUT. Deux ans après la fin du traitement, j’avais autant de poils qu’avant. Ils n’étaient pas moins nombreux. Ils ne mettaient pas plus de temps à repousser. Ils n’étaient pas plus fins. Ni plus clairs. C’est comme si je n’avais rien fait du tout…

Pour être honnête et juste, au début du traitement, j’avais observé des “trous” dans ma pilosité. Entre deux séances, mes poils ne repoussaient pas sur certaines zones. Mais lorsque les séances se sont espacées, les poils ont repoussés sur ces zones. Etant donné le budget, le temps consacré aux rendez-vous et la douleur ressentie lors des séances, autant vous dire que c’est bien dommage de ne pas obtenir de résultats durables…

J’ai plusieurs amies qui ont également eu recours à l’épilation à la lumière pulsée, à Lyon et à Paris, et qui ne voyaient toujours pas de résultats satisfaisants et définitifs après plus de 10 séances, donc ça commençait à coincer niveau budget…

Je ne dis pas que l’épilation à la lumière pulsée ne fonctionne sur personne, évidemment, je ne peux parler que de mon cas et de mon expérience personnels. Je suis sûre que vous trouverez plein de témoignages positifs sur cette technique et peut-être qu’elle vous convient parfaitement si vous l’avez choisie! Nous sommes tou.te.s différents et chacun.e. doit choisir ce qui fonctionne pour lui / elle!

A qui l’épilation laser s’adresse-t-elle? 

A (presque) tout le monde! Il faut savoir que le ou la candidate idéal.e. pour une épilation laser aura des poils foncés sur une peau claire, mais désormais les machines s’adaptent à la plupart des carnations (des peaux claires aux peaux noires). 

Seuls les poils foncés pourront être traités, les résultats n’étant pas satisfaisant sur les poils clairs (blancs, blonds et roux) ainsi que sur le duvet. 

Pour information, le Centre Laser Lyonnais possède une machine nouvelle génération adaptée aux peaux mates à noires, appelée Nd YAG. Si vous êtes concernée.e. et que vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez suivre le lien.

Quelles zones traiter avec l’épilation au laser?

Les zones concernées par l’épilation au laser sont nombreuses: nuque, épaules, dos, buste / torse, aréoles mammaires, aisselles, bras, ventre, fesses, maillot, jambes, pieds…  

En ce qui concerne le visage, il est possible de recourir à l’épilation laser chez les hommes pour le tour de cou, le tour de barbe ou la barbe entière.

épilation laser aisselles

En ce qui me concerne, j’ai choisi de traiter les demi-jambes + le maillot + les aisselles.

Il est à noter que le Centre Laser de Lyon, tout comme d’autres Centres, ne traite pas le visage chez la femme, ni ce que l’on appelle la “ligne blanche” (ce trait vertical qui descend du nombril au pubis) pour éviter tout risque de stimulation paradoxale de la pilosité. La “stimulation paradoxale de la pilosité“, c’est lorsqu’une zone épilée (au laser et à la lumière pulsée, mais aussi à la cire, à l’épilateur électrique, à la pince à épiler…) ou une zone toute proche de la zone épilée, et qui était à la base recouverte d’une simple “duvet” laisse apparaitre, quelques semaines ou mois après l’épilation, de longs poils noirs. De nombreux facteurs peuvent favorises cette réaction: dérèglement hormonal, mauvaise utilisation de machines laser ou à lumière pulsée… Une raison supplémentaire, s’il en fallait encore une, de se tourner vers un médecin pour ce type de procédure car il saura évaluer les risques et vous conseiller au plus juste!

Comment choisir son médecin ou centre d’épilation laser? 

L’épilation au laser est un acte médical qui n’est pas anodin et il est très important de bien choisir le médecin qui réalisera votre traitement.

Le bouche-à-oreille

Rien de mieux que de demander autour de vous, car un retour d’expérience d’une personne de confiance (vos ami.e.s., vos collègues, votre famille…) est vraiment une des sources d’informations les plus fiables! Une blogueuse de confiance peut également vous partager ses adresses et répondre à vos interrogations (je reçois souvent des questions concernant l’épilation définitive et j’y réponds toujours avec plaisir!).

Pour ma part, la majorité de mes amies ont fait confiance au Centre Laser Lyon et sont ravies du résultat! Par exemple, Clara et Alice du blog jumellesLN ou Iris du Carnet d’Iris sont patientes du Centre Laser et ont testés plusieurs autres procédures (comme le Miradry, le traitement de la transpiration des aisselles).

Vous verrez, lorsque vous demanderez autour de vous, ce seront souvent les mêmes noms qui ressortiront (en bien ou en mal…) et cela vous permettra de faire le tri! 

Renseignez-vous!

Une fois que vous avez votre « shortlist » de centres ou de médecins, commencez vos investigations! Et pour ça, internet est votre ami! Personnellement, j’ai véritablement stalké mon médecin: sur le site internet du centre laser, sur son propre site internet, mais aussi sur Linkedin, sur doctolib, sur Google…

Vérifiez ses diplômes (il ou elle doit être docteur en médecine et diplômé.e. des DUI des lasers en dermatologie ou DIUE des lasers médicaux), sa réputation, les avis des patients (même si les avis sur internet sont à prendre avec des pincettes, cela vous permettra de vous faire une idée et de peut-être soulever certains points en amont de votre rendez-vous!).

Si vous êtes comme moi et que vous arrivez à retrouver l’adresse du chien de la grand-mère du crush rencontré dans un bar hier, vous pourrez retrouver facilement ces informations essentielles! 

Le contact humain (et votre intuition!)

Lorsque tous les voyants sont au vert, je vous invite à prendre rendez-vous avec le praticien. Rien de mieux qu’une rencontre en face à face pour prendre votre décision! Est-ce que le courant passe bien? Est-ce que le médecin prend le temps de vous expliquer, de vous écouter, de vous rassurer? Est-ce que vous vous sentez à l’aise de poser toutes vos questions (même les plus « gênantes »?) sur votre santé, vos doutes, vos traitements médicaux éventuels, ou les conséquences de l’épilation? Est-ce que vous êtes physiquement à l’aise avec cette personne? L’épilation touche parfois des zones intimes, ce point n’est donc pas à négliger… De la même manière, vous aurez peut-être une préférence pour un médecin du même genre que vous, ou d’un cabinet LGBTQ+ friendly.

Bref, vous avez compris l’idée, il faut que l’humain en face de vous vous semble bienveillant, respectueux et professionnel. Si vous avez un doute ou que vous vous sentez mal à l’aise, ne forcez pas! 

Le lieu du traitement

C’est important pour moi de me sentir bien là où je suis. L’hygiène et la propreté doivent être irréprochables, c’est vraiment un point non négociable! Est-ce que le lieu est clair et lumineux, est-ce que les personnes à l’accueil sont disponibles et agréables? Est-ce que les autres médecins que vous croisez vous saluent, vous sourient? Est-ce que vous sentez que c’est un lieu où il fait bon travailler? Est-ce que vous vous sentez bien? Le lieu est-il confortable? 

La praticité

Le médecin ou centre se trouve-t-il à proximité de votre lieu de travail ou de votre domicile (ou en tout cas sur le trajet)? Est-ce que c’est accessible par votre moyen de transport habituel? Les horaires d’ouverture vous conviennent-ils? Est-ce que votre médecin reçoit sur votre heure de pause déjeuner, avant / après votre journée de travail, sur votre jour de repos? 

Je vous donne les coordonnées du Centre où j’ai choisi de réaliser mon épilation laser:

Centre Laser Lyon
27 Rue Godefroy
69006 Lyon

M° Ligne A station Foch 

téléphone: 04 37 42 09 25
e-mail: contact@centrelaserlyon.fr

Horaires: du lundi au vendredi de 9h00 à 20h30 et le samedi de 10h00 à 17h30

Quel budget prévoir pour un traitement au laser? 

L’épilation au laser représente incontestablement un budget. Mais si vous êtes complexés ou gênés par vos poils, la tranquillité d’esprit et le confort que ce type d’épilation définitive apporte vaut à mon avis chaque euro dépensé! 

Les prix vont évidemment varier d’un Centre à l’autre, d’une ville à l’autre, et dépendre du praticien, mais je vous donne tout de même quelques exemples de prix pratiqués dans le Centre Laser de Lyon pour que vous puissiez estimer votre budget. 

Tarifs à la séance pour les femmes

  • Aisselles: 85€
  • Maillot « classique »: 110€
  • Maillot « échancré »: 140€
  • Maillot « intégral »: 160€
  • SIF (sillon interfessier): 100€
  • Demi-jambes (avec genoux): 300€
  • Cuisses: 325€
  • Arrière-cuisses: 160€
  • Jambes entières: 485€

Tarifs à la séance pour les hommes

  • Cou et tour de barbe: 100€
  • Barbe entière: 140€
  • Epaules: 160€
  • Haut du dos: 195€
  • Bas du dos: 130€
  • Dos entier: 375€
  • Abdomen: 185€
  • Torse: 195€
  • Jambes entières: 485€

L’avantage des forfaits pour traiter plusieurs zones

Si vous souhaitez traiter plusieurs zones, vous aurez tout intérêt à les regrouper afin de bénéficier des tarifs plus avantageux des « forfaits ».

Pour les femmes, il faut par exemple compter:

  • 185€ pour un forfait « maillot classique + aisselles »
  • 390€ pour le forfait « demi-jambes + maillot classique + aisselles »
  • et 580€ pour les jambes entières + maillot intégral + aisselles + SIF » par exemple

Pour les hommes, le forfait « haut du dos + épaules » est à 325€, celui « torse + abdomen » est à 370€.

Cliquez sur le lien pour retrouvez tous les tarifs épilation laser du Centre Laser Lyon. 

Combien de séances sont nécessaires pour obtenir des résultats satisfaisants?

L’efficacité du laser est directement liée au cycle de vie du poil. Un poil a une durée de vie maximum de 18 mois et traverse trois phases: la phase anagène (de croissance), la phase catagène (le poil ne pousse plus, il reste “inactif”) et enfin la phase telogène (chute).

Le laser traite uniquement les poils en phase anagène, qui représentent environ 20% des poils.

Généralement, on compte entre 6 et 8 séances chez la femme et jusqu’à 10 séances chez les hommes (la testostérone entrant en jeu des traitements au laser) pour traiter l’ensemble des poils.

Combien de temps dure le traitement?

Les séances sont espacées de 6 à 8 semaines au début du traitement, puis sont de plus en plus espacées à mesure que le traitement avance. Le traitement complet et définitif prendra environ une année.

Quand débuter le traitement laser?

Si la zone que vous souhaitez traiter a été exposée au soleil (jambes, bras, visage…), il faudra attendre que vous ayez complètement débronzé pour débuter les séances. C’est pourquoi il est souvent recommandé d’entamer l’épilation au laser en automne, afin que le “gros” du cycle de traitement s’étale en automne, hiver et au printemps. 

Les dernières séances pourraient avoir lieu aux beaux jours, il faudra donc faire le petit sacrifice de ne pas s’exposer au soleil jusqu’à la fin du traitement… 

Tout ce que vous devez savoir sur traitement laser

Les règles à suivre et contre-indications à l’épilation laser (à suivre pendant toute la durée du traitement)

  • Pas d’exposition au soleil. DU TOUT. Même avec de la crème solaire indice 50 (vous me connaissez, j’ai tenté de négocier, mais ce n’est vraiment pas recommandé!) 
  • Pas d’autobronzant non plus (oui, ça aussi, j’ai essayé de le négocier en prévision du printemps. C’est non.)
  • Pas de gélules activatrices de bronzage
  • Pas de sauna ni de hammam dans les 72h suivant votre séance 
  • Pas de peeling ni de gommage dans les 7 jours suivants votre séance
  • Epilation IN-TER-DITE. Le mois précédent le début du traitement et pendant toute sa durée, vous ne pourrez plus « arracher » vos poils. On oublie donc les épilateurs, la cire, les pinces à épiler et on investit dans un bon rasoir (j’ai choisi le mien dans le rayon hommes, j’ai pris un 5 lames de compétition!) car c’est tout ce que vous pourrez utiliser!  Si les lames vous font peur, vous pouvez également utiliser une crème dépilatoire. En revanche, vous ne pourrez pas utiliser de produits décolorants pour les poils. 
  • Contrairement à certaines idées reçues, le rasage ne permet pas d’épaissir le poil. Ainsi, il n’est pas particulièrement conseillé de se raser régulièrement entre les séances, mais un rasage peut-être effectué si on le souhaite!
  • Rasage obligatoire des zones traitées la veille ou le matin précédent la séance
  • Le jour de la séance, on se douche normalement mais on ne met aucun produit sur les zones traitées: pas de crème, pas de lait, pas de baume, pas d’huile, pas de déodorant, pas de parfum… RIEN!
  • 1h30 avant votre séance, vous pouvez appliquer une crème anesthésiante sur la zone pour laquelle elle a été prescrite (en général, le maillot)
  • Pas de médicaments photo-sensibilisants ni de corticoïdes au moins 3 jours avant la séance. De manière générale, si vous rencontrez un problème de santé, si vous devez prendre un traitement, ou même des médicaments sans ordonnance, demandez son avis au médecin lasériste car cela peut évidemment avoir une incidence sur votre traitement 
  • Pas de traitement possible chez les femmes enceintes ou allaitantes
  • Il n’est pas non plus possible si vous souffrez d’infections ou de maladies cutanées

Comment se déroule le rendez-vous préparatoire?

Cette première rencontre avec le médecin est très importante: elle sert non seulement à bien comprendre le protocole d’épilation au laser, mais aussi à évaluer la faisabilité de votre « projet » d’épilation, ainsi qu’à répondre à toutes les interrogations que vous pourriez avoir.

Il faut anticiper ce rendez-vous car il faudra arriver « poilue » afin que le médecin puisse « expertiser » les zones que vous souhaitez traiter. Il devra déterminer si le traitement sera efficace sur vous (pilosité, couleur des poils), éventuellement quelle machine choisir selon votre couleur de peau, ainsi que vérifier vos antécédents médicaux et contre-indications éventuelles (maladies, allergies, opérations, traitements en cours…)

C’est aussi le moment de poser toutes vos questions, et de faire le point sur ce qui est réalisable ou non! Et puis c’est aussi l’occasion de savoir si votre médecin est la bonne personne pour vous. C’est important de se sentir bien et en confiance, l’épilation laser n’est pas un acte anodin!

Un premier test pourrait être réalisé par le médecin à ce moment-là, c’est un bon moyen de tester aussi votre résistance à la douleur et de prévoir éventuellement la prescription d’une crème anesthésiante.  

Au centre Laser de Lyon, ce rendez-vous est gratuit et sans engagement. J’ai vu sur internet que certains praticiens facturent cette consultation préalable, renseignez-vous bien pour ne pas avoir de surprise! 

A l’issue de ce rendez-vous, le médecin vous remettra un document récapitulatif des instructions à suivre ainsi qu’un consentement sur lequel sera indiqué le nom de votre médecin, les zones choisies, le tarif de la séance et une estimation du nombre de séances nécessaires. Ce document sera à lire à tête reposée à la maison et à ramener signé lors de votre première séance.

Comment se passe une séance d’épilation laser?

1h30 avant une séance d’épilation laser: application de la crème anesthésiante

Avant chaque séance d’épilation, j’applique une crème anesthésiante en couche très épaisse sur la zone du maillot. Ensuite, je m’enroule dans du papier cellophane en créant une espèce de “culotte”. C’est évidemment très saillant…

Ne prévoyez pas de faire de grands mouvements (ni de rendez-vous important) pendant l’heure et demie précédant votre rendez-vous parce que papier fraîcheur + crème en quantité importante = mouvements intempestifs de cellophane et bruits de plastique!

Mes petits conseils perso:

  • la crème anesthésiante ne décolore par le tissu, pas de risque pour vos vêtements et sous-vêtements
  • porter un pantalon assez serré pour qu’il “tienne” le cellophane bien en place

La séance d’épilation au laser

epilation laser jambes

Déjà, le médecin était très ponctuel. Ça peut paraître bête, mais c’est très appréciable lorsqu’on a un agenda bien chargé et que l’on souhaite réaliser sa séance sur sa pause déjeuner ou sur un créneau horaire bien précis.

Nous entrons dans la salle où se trouve la machine laser, nous nous installons quelques minutes au bureau afin que le Docteur Vivier s’assure que j’ai bien respecté le protocole (épilation 24h avant la séance, pas de produit type crème hydratante sur la peau…) et que je ne présente pas de contre-indication au moment du rendez-vous (pas de prise de médicament récente ou d’exposition au soleil…). 

J’enlèves mon jean et je garde mes vêtements du haut car nous commençons par les demi-jambes. Je m’installe sur le fauteuil médical et le médecin trace des traits blancs sur mes jambes. Puis il me confie des lunettes qui ressemblent à un mélange entre des lunettes de soleil et des lunettes 3D. Je suis ravie car les lunettes ne sont pas opaques comme pour la lumière pulsée. On voit à travers, comme pour des solaires, et c’est très rassurant pour les stressés de la vie comme moi!

Le médecin règle la machine, et c’est parti! Le Docteur Vivier « scanne » toute la zone minutieusement. Je vous parle de la douleur dans un paragraphe dédié mais je serre fort les dents. Le première demi-jambe est réalisée en quelques minutes. Ensuite on passe à la deuxième demi-jambe. Puis je me mets en débardeur et on procède à l’épilation des aisselles, qui est très rapide (peut-être 5 minutes pour les deux aisselles). On termine par le maillot, pour lequel je garde mon sous-vêtement, que je “tire” simplement d’un côté puis de l’autre.

La séance est terminée, je me rhabille et je passe par l’accueil pour fixer le rendez-vous suivant!

L’épilation au laser en temps de pandémie COVID 19

  • 2 jours avant la séance, nous recevons un mail de rappel de notre rendez-vous qui précise également le protocole sanitaire (port du masque obligatoire, ne pas arriver trop en avance pour réguler le nombre de personne en salle d’attente…).
  • Evidemment, en cas de symptôme(s) ou de test positif, il faut annuler ou reporter le rendez-vous.
  • A l’arrivée sur place, il nous est demandé de confirmer que nous n’avons aucun symptôme lié au covid (toux, fièvre…), nous nous passons les mains au gel et notre température est prise grâce à un appareil sans contact placé à proximité du front
  • Dans la salle d’attente, les sièges sont espacés au maximum
  • Dans les salles de traitement, les fauteuils médicaux sont désinfectés à l’issue de la séance
  • Tout est très bien organisé et on se sent vraiment en sécurité! 

Combien de temps dure une séance?

La durée de la séance varie évidemment en fonction de la taille de la ou des zones traitées: de seulement quelques minutes pour le traitement des aisselles à 45mn, voir 1h pour les jambes complètes par exemple. 

L’épilation au laser est-elle douloureuse? 

Le seuil de tolérance à la douleur est évidemment très personnel, et chaque expérience est unique. Alors que la plupart de mes amies m’avaient confié n’avoir ressenti aucune douleur lors de leur traitement laser, juste des picotements, et ce, quelle que soit la zone, de mon côté, je ne vais pas vous mentir, j’ai mal… Je suis extrêmement douillette et je ne m’épile pas à la cire habituellement, donc le concept de « souffrir pour être belle » m’est absolument étranger.

Le Centre Laser utilise des machines de dernière génération qui soufflent de l’air froid, censé atténuer la douleur, mais malgré cela, une séance d’épilation au laser n’est clairement pas une partie de plaisir.

Certaines zones des jambes sont douloureuses (coucou le haut du mollet et les chevilles…), d’autres moins, voir par du tout, donc ça nous permet de reprendre nos esprits. Le traitement des aisselles est supportable, et relativement rapide, mais je n’ai pas beaucoup de poils sur cette zone donc ceci explique peut-être cela… Le Docteur Vivier m’a prescrit une crème anesthésiante pour le maillot, et heureusement, parce que même endolorie, cette zone reste douloureuse. 

C’est supportable en serrant les dents, et le médecin est compréhensif et patient (d’où l’intérêt encore une fois de bien choisir le praticien). Il me laisse des moments de répit, me prévient quand une zone risque d’être douloureuse, et il reste hyper focus pour être rapide! 

Je vous rassure, la douleur ne dure pas! Elle arrive au moment du « flash » de lumière, puis disparait instantanément. Vous pourrez donc reprendre une vie totalement normale à l’issue de la séance!

La troisième séance a été la plus douloureuse, mois qui pensait que la douleur allait s’atténuer au fur et à mesure des séances, c’est raté!

Et après la séance?

Après la séance, j’ai comme des petits points sur les zones traitées (comme si j’avais la chair de poule), ainsi que des rougeurs. Je ressens quelques picotements et parfois, ma peau gratte un peu (j’ai la peau très sèche, voir atopique). Comme le médecin m’avait prévenue dès le début que ça allait arriver, je ne me suis jamais inquiétée de ces “réactions”. Je n’ai pas mal, ni de sensation de brûlure. Le lendemain matin, les rougeurs ont disparu, il reste parfois quelques “points” rouges. 

J’applique régulièrement ma crème pour le corps habituelle, qui est très hydratante (le baume Atoderme PP ultra-nourrissant de la marque Bioderma pour info).

Dans les 15 jours qui suivent une séance, les poils « laserisés » sortent de la peau et tombent d’eux-mêmes. Ceux qui étaient en phase de croissance ne repousseront plus. Les autres continueront de pousser normalement et seront traités lors des séances suivantes. D’après les témoignages que j’avais lus sur internet, la chute de poils semblait spectaculaire, mais chez moi, pas de poils qui tombent d’un coup comme par magie et de jambe ultra lisse sans aucun poil pendant des semaines en attendant la séance suivante.

Et ensuite?

Je viens de terminer la troisième séance. Il y a déjà un résultat très probant sur toutes les zones traitées, je suis vraiment ravie! La prochaine séance est dans trois mois (on commence à espacer) et tombera début juillet 2021.

Vous avez des questions concernant l’épilation laser?

J’espère que cet article a pu répondre à vos questions. Si certaines de vos questions d’ordre général restent sans réponse, n’hésitez pas à les poser en commentaire ou par e-mail. J’y répondrai si elles sont d’ordre « expérientielles ». Si elles sont « techniques », je les poserai au Docteur Vivier à l’occasion d’une séance. Si vous avez des questions médicales spécifiques, n’hésitez pas à les poser lors du rendez-vous préalable (gratuit), qui est vraiment prévu à cet effet!

Si vous aimez la beauté, je vous invite à découvrir d’autres articles sur le sujet par ici!

Suivez-moi sur les réseaux sociaux: InstagramFacebookTwitter et Pinterest.

*Le Centre Laser m’a gentiment proposé de m’offrir le traitement d’épilation au laser afin que je puisse partager mon expérience avec vous. Evidemment, je reste totalement libre de ce que je publie ici et sur les réseaux sociaux car c’est à cette seule condition que j’accepte un partenariat. Je reste également objective quant à mon expérience, et je garde en tête le budget qu’une épilation laser peut représenter (entre 2000€ et 2500€ pour 5 séances des 3 zones que j’ai choisies). Merci infiniment pour votre confiance, qui m’est chère et précieuse. 

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.